Salento, randonnées entre fincas et palmiers – par les enfants

Dans la liste des activités en famille que nous souhaitions faire en Amérique du Sud, il y avait une grande randonnée à cheval. Ce n’était pas difficile de trouver des chevaux, il y en a partout, le plus difficile était de choisir le lieu parfait pour que tout le monde en profite. Comme nous ne faisions pas l’Argentine, la Colombie s’y prêtait, et Salento encore plus.

Nous décidons de passer quelques jours dans les montagnes aux alentours de Salento. Nous y arrivons un vendredi midi, et faisons rapidement le tour des « ranchs » qui pourraient nous emmener nous tous. Nous arrivons au ranch d’Oscar qui nous propose de partir dans l’heure qui suit, il nous assure que tout le monde pourra avoir un vrai cheval, petits et grands. Il nous laisse une heure pour aller nous équiper à Poupoule, nous prépare pendant ce temps les chevaux. Quand nous revenons, il commence un peu à pleuvoir, et c’est la gadoue partout. Nous faisons connaissance avec nos chevaux, qui n’ont pas l’air de chevaux de promenade, ils ont l’air d’avoir du caractère… Nous sommes très contents, Maman aussi, Papa un peu moins… La dernière expérience de Papa à cheval remonte à la Turquie en Cappadoce, et il y avait toujours quelqu’un qui le tenait, là, on va partir 3 heures dans les champs et la rivière, il rigole moins.

Nous voilà en selle, nous avons fière allure! Il n’y a qu’une autre voyageuse dans le groupe, c’est comme si la randonnée n’était que pour nous, c’est cool. Nous suivons Oscar, et c’est parti dans les champs de café.

 

Nous descendons au pas pour atteindre le bas de la vallée, et la rivière. En route, Oscar n’arrête pas de nous féliciter, nous montons bien selon lui. Le chemin est facile, il descend, nous avons une superbe vue tout du long.

Nous arrivons ensuite au rio, et là, c’est la top éclate parce que nous nous baignons avec les chevaux, nous sommes complètement trempés des jambes, mais c’est vraiment rigolo.

 

Nous passons au total trois fois d’un coté à l’autre de la rivière, puis nous devons faire quelques acrobaties avec les chevaux pour remonter. Maman et Papa sont aussi très fiers de nous, nous nous en sortons très bien.

 

Pour le chemin du retour, nous nous arrêtons à une finca de café pour le goûter et un petit jus pour les parents. Nous ne restons pas très longtemps car on en visitera une dans les jours qui viennent. Oscar nous laisse remonter à notre rythme et nous avons même tous pu faire du galop, même Papa qui était très souriant!

C’était la meilleure randonnée à cheval, bien mieux que ce que nous avions souhaité. Beaucoup de voyageurs la font au milieu des palmiers géants, souvent en balade cool. Cette fois, nous étions très contents de pouvoir vraiment faire du cheval, et pas juste une balade. C’est un super souvenir.

54 Colombie Salento Cheval

 

Le lendemain, nous partons visiter la vallée de Cocora où il y a les palmiers géants de cire. Ils peuvent atteindre jusque 80 mètres de haut et n’existent qu’ici. On commence par un tour en jeep, Papa et Maman ne sont pas sûrs qu’on pourra y aller avec Poupoule et faire la route en jeep, on trouve ça vraiment mieux. On monte à 12 dedans, serrés comme des sardines, on se croirait dans une attraction d’Eurodisney, on adore! La vue des collines alentours est aussi très très magnifique.

Quand nous arrivons enfin dans la vallée, nous n’en croyons pas nos yeux. On se disait que les palmiers seraient hauts, mais nous sommes vraiment surpris. Ils ne sont pas hauts, ils sont géants. C’est hyper beau, ils sont tous au milieu de la brume, ça donne un côté très très envoûtant.

 

Nous partons faire la randonnée sous la pluie, c’est étonnant parce que les palmiers sont sur des terrains privés, donc il faut payer l’entrée aux propriétaires. Nous faisons le grand tour, celui qui nous emmène en haut de la montagne et nous avons une magnifique vue sur la vallée des palmiers!

 

Enfin, pour le dernier jour, nous allons visiter une finca de café, une visite guidée complète pour expliquer tout le processus du grain de café jusque la tasse. Notre mamie qui en boit des litres aurait beaucoup aimé, même si il faut grimper dans les collines. La première partie de la visite se fait en extérieur, dans les champs.

 

La finca fait 5 hectares, il faut 9 mois pour avoir les premiers grains, il y a 2400 arbres, les plus âgés ont 13 ans, mais ils peuvent vivre jusque 25 ans. La finca que nous visitons fait de la permaculture, ils n’utilisent pas de produits chimiques, ils sont obligés de regarder les arbres tous les jours pour cueillir les grains rouges, mais aussi pour s’assurer qu’ils ne sont pas malades. Comme le terrain est très en pente, on ne peut pas installer de système pour irriguer, c’est donc des arbres qui gardent l’eau de pluie qui sont plantés, mais aussi de grands arbres comme les bananiers pour donner un peu d’ombre, sinon les grains grillent. C’est très important la protection du soleil, car c’est un café de haute altitude, ici, le soleil tape fort.

Nous passons ensuite à l’intérieur pour visiter la fabrique de café, avec le socle de séchage, le tri et on terminera par la dégustation. Nous aussi, on dégustera le café. A nos âges, on ne trouve pas ça terrible, c’est fort et pas bon en goût. Quand nous serons grands, nous saurons mieux en acheter et faire attention à la provenance. Avec tous les champs industriels que nous avons vu, nous préférons comme les parents des producteurs plus petits qui font de la qualité en faisant travailler des gens du village que des gros producteurs qui font travailler des machines et mettent plein de produits.

 

Nos trois jours à Salento se terminent, nous avons beaucoup apprécié ce petit village perché dans les montagnes où on voit des chevaux partout. La ville est aussi très très jolie avec des belles façades de toutes les couleurs.

 

Sur ces 3 jours, il y en a eu pour tout le monde, un peu de sport, un peu de « fun », un peu de culture. C’était bien de se poser un peu, en Colombie, on roule beaucoup. D’ailleurs, nous reprenons la route après le déjeuner du dimanche, en direction de Manizales, c’est là-bas que nous avons prévu de découvrir les colibris.

101 Colombie Salento Café

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :