J’ai volé au-dessus des arbres – par Louison

Quand nous étions à Roturoa, nous nous sommes concertés avec Margot et Gaspard pour savoir comment utiliser nos étrennes de Noël. Cette année, comme nous ne pouvions pas emmener dans nos bagages trop de gros cadeaux, nous avions demandé des sous pour faire des activités.

Les parents nous ont offert le Zorb, et nous avions encore envie de faire un truc de fou, mais cette fois-ci tous ensemble. La ville propose plein d’activités : du VTT, des descentes de montagne en kart après avoir fait une ascension en téléphérique, ça avait l’air sympa aussi mais finalement trop court. Nous voilà donc en route pour faire de la tyrolienne dans les grands arbres d’une forêt primaire épargnée par la déforestation.

Au programme, et encore une fois parce que nous sommes trop petits, ce sera le petit tour dans les arbres, avec pas moins de 10 tyroliennes… Le top du fun!

Nous étions en groupe avec d’autres voyageurs, des Australiens notamment. Pour les consignes, c’était assez simple, comme nous étions bien accrochés, pas besoin de faire grand-chose, il fallait juste se laisser tomber dans le vide… Plus facile à dire qu’à faire, surtout quand nous sommes à 10 mètres du sol.

Notre guide trop rigolo nous demandait de faire pour chaque saut quelque chose de nouveau, comme des cris d’oiseau, des cris de guerre.. On a bien rigolé. Papa a fait le cri du OulaOula, et forcément il a du raconter l’histoire à tous les participants. C’est certain que maintenant en Australie l’histoire se raconte, elle fera peut être elle aussi le Tour du Monde.

Il nous a aussi demandé de prendre des poses dans le vide…

Ma plus grande peur, ça a été la tyrolienne pour laquelle on ne voit pas la station d’arrivée, il faut avoir rudement confiance pour y aller, mais quand j’ai entendu la voix de Maman dans le talkie-walkie qui me disait qu’elle était arrivée, je n’ai plus eu peur du tout.

Tout au long du parcours, on nous explique comment ils font pour préserver la forêt. Ils installent des pièges partout pour tuer les « opossums » qui sont néfastes. Ces opossums se reproduisent beaucoup, mangent les oeufs des oiseaux, et aussi les Kiwis. Depuis que la chasse est ouverte, la forêt reprend petit à petit ses droits. Et ça, c’est chouette.

 

Maintenant qu’on a bien profité du ciel, des cîmes des arbres, les parents nous disent qu’on va revenir pour le reste du voyage sur le plancher des moutons… Désormais, finies les grosses activités, il va falloir marcher!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :