Kaikoura, la fosse aux baleines – par Gaspard

Pour nos deux derniers jours en Nouvelle Zélande, nous prenons la route de Kaikoura, pour essayer d’aller rencontrer les baleines. En 2006, pour leur voyage de noces, les parents avaient reçu cette activité en cadeau, mais le temps n’était pas avec eux, donc ils ne l’avaient pas fait. Cette fois-ci, il fait beau, donc on a bon espoir d’y arriver.

Kaikoura, c’est un port à 180 km au nord de Christchurch, là-bas, c’est cool parce qu’on peut se mettre partout au bord de la plage pour dormir. On dort donc sur la plage au milieu des autres camping-cars, une fois de plus, le nôtre est le plus vieux, mais depuis un mois, nous sommes habitués.

Au réveil, en préparant le petit déjeuner, on voit des dauphins par hasard dans la baie. Enfin, Margot voit des dauphins parce qu’elle a des top jumelles!

DSC09911

Maman nous dit alors « si il y a des dauphins, il y a des baleines, on va voir les baleines maintenant! », Papa répond « OK ». Cette activité était plutôt prévue pour le lendemain matin à l’aube, mais là, il fait beau alors que le temps de demain est incertain, pis on avoue qu’on veut bien ne pas se lever à 4h du mat’…

Kaikoura est connue pour ses baleines, car il y a une faille d’un kilomètre de long à quelques centaines de mètres de la côte. Les baleines sont donc tranquilles pour venir chasser le poisson ici, elles n’ont pas beaucoup de concurrence en profondeur.
Il y a une entreprise qui organise des sorties en mer toute la journée, généralement il faut réserver longtemps à l’avance, mais quand on y arrive, l’hôtesse nous dit qu’on peut partir dans deux heures. Cela nous laisse le temps de faire l’école sur le parking, de manger un petit sandwich et de se présenter à l’heure pour écouter les consignes de sécurité.

img_20190125_124033168202176.jpg

A l’heure du rendez-vous, on monte dans le bus avec plein de touristes chinois, on traverse la ville, on longe le front de mer, on passe devant le skate park pour mon plus grand bonheur. En arrivant à la marina, on grimpe sur le bateau, on nous réexplique encore les consignes avec un petit film et on nous explique quels animaux nous allons voir. En fait, ce sera des cachalots, mais nous sommes déjà très très contents.

L’agence a quasiment 100% de réussite sur ses tours car les bateaux sont équipés de radars qui écoutent les baleines et savent ensuite les retrouver. On nous annonce 30 minutes de traversée pour les rejoindre, mais au final, ce ne sera que 10 minutes, c’est cool, parce que ça tangue beaucoup. La dame explique que si on a le mal de mer, il faut se pincer les oreilles, nous ne pensons pas être malades, mais on le fait quand même. Maman a tellement horreur des vomitos qu’elle nous surveille de près.

Au moment précis où la vidéo s’arrête, je vois un orque sur le côté du bateau, alors tout le monde crie « Wahou ». Nous rejoignons les autres bateaux proches des baleines, là, on a le droit de sortir sur le pont. De loin, on voit juste la baleine qui crache, c’est incroyable. Il fait 25 tonnes le bestiau, beau bébé, non?
Au micro, on nous annonce qu’il va plonger, et pas manqué, il plonge. C’est magique, tant de grâce pour une bête aussi énorme!

Au loin, on voit d’autres projections d’eau, c’est une autre baleine. On nous fait rentrer à l’intérieur pour que le bateau puisse accélérer et retrouver la baleine avant qu’elle replonge. Les baleines n’aiment pas trop rester longtemps à la surface, elles restent 5-10 minutes en surface pour respirer et replongent 30 à 40 minutes pour se nourrir.

DSC09602

Une fois que celle ci a replongé, nous sommes très chanceux car on en voit une troisième un peu plus loin. Il suffit de changer de bord de bateau pour la voir. Elle est marrante la dernière parce qu’elle nous fait un petit coucou avec sa queue en faisant semblant de plonger, elle nous fait signe 5 à 6 fois avant de disparaitre au fond de l’eau.

 

 

On pensait que le tour était fini, mais non en fait! Un autre bateau de la compagnie a vu des dauphins Hector, qui n’existent qu’ici. Voilà une occasion pour aller les voir. En naviguant, on en voit quelques uns sur le bord du bateau, puis on s’arrête et là c’est le festival!

 

Ils sont deux groupes, un de 60 et l’autre d’au moins une quarantaine. On arrête le bateau pour les admirer, mais ils restent loin.

Alors le capitaine nous demande de nous accrocher, il met les moteurs tout doucement et dès qu’on avance, les dauphins viennent se mettent devant le bateau pour jouer dans les vagues. On en voit même quelques-uns sauter, surtout les bébés qui s’amusent vraiment.

 

On a du rester au moins 20 minutes à les regarder jouer et nager, on aurait pu rester des heures tellement le spectacle était chouette. Mais bon, « à mendoné », il faut rentrer. Le soir, on a regardé avec les parents toutes les vidéos qu’on avait prise et les photos des baleines aussi, c’était vraiment une belle sortie. Nous sommes très contents d’avoir réussi à faire une activité nouvelle en Nouvelle Zélande, une que les parents n’avaient pas déjà fait. C’était une beau moyen de finir ce mois de séjour dans ce pays plein de surprises.

 

DSC09908

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :