Prologue

25/06 – 30/06/2018

Une semaine… une semaine déjà que Poupoule a fait son entrée dans le Monde… une semaine que Poupoule a été baptisée. Si nous avions effectué un Tour en mer, la famille et les amis auraient cassé une bouteille avant la mise à l’eau pour lui porter chance… et pour les tours sur la terre ferme, qu’avions-nous à disposition ???? Des marqueurs et un mur d’expression libre ! Donc ils y sont allés à cœur joie !
Quelle soirée ! Des jolis messages d’encouragements, des poèmes, des chansons… que de petits mots pour les emmener avec nous et que de petits mots pour porter bonheur à Poupoule (et à nous par la même occasion).
Cette énième soirée avec les nôtres a été très chargée en émotion, non seulement car c’est une énième soirée d’au revoir, mais surtout parce qu’ils nous ont gâté d’attentions plus que touchantes les unes que les autres. Aucun autre ‘tourdumondiste’ ne peut se targuer d’avoir un UNO aussi parfait que celui qui nous a été offert, Fanny, à l’unanimité des copains, sincerely you rock !

Et vous tous qui étiez là, Merci, vraiment merci. Vous nous gâtez de vos encouragements qui nous font hyper chaud au coeur. On part avec une boussole – qui nous sert déjà -, un Pola pour laisser nos trombines sur la route… C’est parfait tout ça!

 

Quelques toutes petites heures de sommeil plus tard, il a fallu commencer à charger la bête… et là, c’est le drame… non pas parce que ça ne rentre pas, nous avons été assez conservateurs au final, mais parce que nous ne savons pas vraiment par où commencer. Si on commence par les fringues, aura-t-on de la place pour le reste ? En même temps, on n’a que des fringues… finalement, on voyage assez léger. Fred a tout prévu dans des petites cases de rangement, et il nous reste plein de place pour rapporter beaucoup de choses, et c’est cool.

On regarde toutes les cinq minutes la checklist avec tout ce qu’on doit encore faire… la liste est définitivement trop longue mais au bas de celle-ci, il y a « Passer la première », et quoi qu’il arrive, si la liste n’est pas complétée ce soir, on partira quand même, à l’arrache mais on partira !

Les enfants trépignent de partir, nous aussi. On annonce qu’on part mardi matin, histoire de rassurer nos proches qui nous voient pas vraiment prêts, mais on sait déjà qu’on lève les voiles dans la soirée de lundi – non seulement parce que c’est la date qu’on a défini tous les cinq, mais aussi parce qu’à ‘mendoné’, il faut savoir partir – !

Une chose est sûre, demain …. On n’a pas école

Allez, on décolle… même pas dix minutes, et déjà des messages trop chou… N’en jetez plus ! On se dit très vite qu’on a bien fait de partir le soir, pour éviter les bouchons parisiens du matin. C’était sans compter sur la fermeture du périph sous notre nez, un accident, des gros bouchons… Résultat des courses, deux heures ½ avant d’atteindre Fontainebleau, c’est long ! Mais on se dit que ça au moins, c’est fait !

Des petits malins pensaient que nous ne passerions pas la barrière de péage de Fontainebleau… donc on l’a évité ! On a testé l’appli qui va nous être d’une grande utilité dans le voyage IOverLander pour trouver un spot sympa où s’arrêter le premier soir. Et excellente surprise, le spot est à l’image de la description, et hyper bien indiqué. Première bonne nuit, première à cinq !

Comme la check-list du départ n’était pas complétée vraiment, et comme notre poussin commençait à se rendre compte qu’il n’y avait pas de télé dans Poupoule, nous avons fait un stop utile à Mâcon. Quelques colis à envoyer étaient un bon prétexte pour s’arrêter et tomber ‘par hasard’ vers 15h30 sur une retransmission du match France / Danemark. Ouf, il était temps !

Les Alpes se dessinent au loin, comme nous passons par le Tunnel du Mont Blanc pour rejoindre l’Italie demain, nous décidons de dormir au plus près de celui-ci, ce sera Annemasse. Poupoule étant autonome, nous pouvons nous poser où nous voulons… un parking d’entreprise face aux montagnes fera très bien l’affaire !

Réveil serein ce mercredi, petit-déjeuner face au Mont Blanc ensoleillé. On a des nouvelles de Manue, notre hôte Milanaise de ce soir, elle ne nous attend pas avant le milieu d’après-midi… donc on a le temps de passer le Tunnel, de descendre tranquillement la Vallée d’Aoste, elle est jolie cette vallée, vraiment jolie.

Nous arrivons à Milan en fin de journée comme annoncé. On découvre les tickets de stationnement milanais… Une chance au grattage, une chance au tirage. Les Milanais trouvent ça hyper archaïque comme système, mais nous en tant que touriste de passage, on trouve cela bien plus simple que les cartes de stationnement de Paris.

Très bonne soirée avec Manue et Ta, les enfants sont également contents de se retrouver. Nos hôtes ont à leur tour pu laisser leur dédicace sur Poupoule, ayé, elle est presque complète !
Et Manue a l’honneur de clôturer le voyage France, et de compléter le voyage Italie…

Italie 1IMG_20180630_173807.jpg

Jeudi matin, on part pour Venise, par la Nationale – tranquillement – et on s’arrête à Bergame pour le déjeuner. Montée via le funiculaire vers la Cita Alta, déjeuner sur la GrandPlace et descente au calme, à pied.

 

L’heure tourne, il faut avancer vers Venise. Nous y arrivons le soir, et une fois encore on trouve un bon lieu, le parking Tronchetto. Pas donné, mais au moins nous n’y sommes pas seuls. Margot se fait une copine dans le CC d’à côté, on peut diner tranquillement dehors face au port de plaisance. C’est cool ! C’est cool jusqu’à ce que les moustiques pointent le bout de leur trompette de nez… Et là, c’est le drame… pour tout le monde. Malgré la raquette électrique anti-moustique et les moustiquaires, c’est la guerre ! Heureusement qu’on nous a donné l’astuce du « click moustique », ça nous sauve pas encore la vie, mais ça nous aide à passer une bonne nuit.

Au petit matin, tout le monde se prépare pour aller prendre le BatoBus qui nous emmène place Saint Marc. 40 mn de croisière pour découvrir par les eaux cette ville magnifique de Venise… Que de monde en revanche, et pourtant il n’y a que des Italiens en vacances… et des Chinois aussi.

On se fait les clichés bien sûr, la photo avec les masques de Carnaval, le déjeuner dans une ruelle où on semble être seuls au Monde, la promenade en gondole, les glaces, passer un pont, puis un autre, puis encore un autre et se dire qu’on est perdu… mais en fait non. Bref, on a passé une belle journée tous ensemble, entre culture et confiture. Petit air sur du verre de Murano

Pour la dernière nuit en Italie, l’objectif est d’avancer jusque Rimini mais nous nous arrêtons bien avant. Nous avons lancé une chasse au trésor aux « facilities » de Campingcariste. Autant on sait que la France n’est pas reconnue pour être CampingCar friendly, autant on pensait qu’en Italie, ce serait comme au Portugal, un autre pays du Sud très touristique, avec des possibilités de vidanger partout… Ce n’est pas le cas. On commence donc à apprécier d’être en ‘tout écolo’, car si toutefois on ne trouve pas de station qui nous accepte pour les vidanges, on pourra vidanger facilement dans les égouts.

Cette dernière nuit est assez cocasse, nous sommes face à un parc d’attraction, non loin d’une lagune… les enfants font du vélo pendant qu’Amélie étend sa première lessive totalement verte (écolo hein, elle n’a pas déteint la lessive)… ça parait pas mal… Et là, les moustiques arrivent par horde, à croire que les poules et coqs de la carrosserie les attirent… Et re-drame, dans la soirée, un concert « ACDC, we love you » se joue à 200 mètres de notre lieu de villégiature. Bon, ACDC, on aime plutôt bien, on les a même vus en concert. On aime moins en revanche les fins de concert où les participants refont le match jusqu’à plus d’heure en buvant des bières et faisant des dérapages à coté de nous… Enfin, on aime moins parce qu’on a vieillit… on trouvait ça plutôt trop cool quand on était jeunes les veilles d’Enduro du Touquet… Allez, restons là-dessus, finalement on ne dort pas si mal… et puis si on commence à pester au moindre bruit la nuit, il va être long le voyage !

On termine l’Italie par la descente vers Ancône où nous attend notre bateau pour nous emmener en Grèce… Juillet commencera à Patras ! Et ce sera celui-là le vrai départ des prochaines étapes !

2 commentaires sur “Prologue

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :