Let’s go to Dubaï !

Nous quittons Chiraz vers Midi, après avoir visité sa magnifique mosquée rose. Nous prenons la direction de Bandar Abbas, à l’extrême sud de l’Iran. L’objectif étant de prendre le ferry pour traverser le détroit d’Hormoz en direction de Charjah (Dubaï).

Il n’y a que 2 départs par semaine, et comme il y a au préalable environ une petite journée de paperasse, on ne traine pas. Nous avons roulé quasiment toute l’après-midi, sans réelle pause et nous sommes arrivés à Bandar Abbas vers 21h30.

Tous les iraniens nous avaient prévenus ; « Vous allez à Bandar Abbas ? Vous allez souffrir, les conditions météo sont dantesques ! » Et bien, ils ne nous ont pas menti !!! 42 degrés à l’ombre et surtout entre 80 et 90% d’humidité.

Inimaginable ! Insupportable ! J’entends alors mon frère me rappeler cette douce phrase « Par un temps pareil, les bêtes grasses souffrent »…

Je n’ai jamais autant transpiré, et même en restant immobile ; on cuit littéralement « à l’étouffée » !

Et je ne suis pas le seul. En effet, après un après-midi en plein soleil sur la route, Poupoule a bien plus chaud que moi, que nous. Tout est chaud, à l’extérieur bien sûr, mais aussi à l’intérieur, les murs, les meubles, nos affaires, les sièges, et le frigo ne fonctionne quasiment plus, seul le mini freezer nous permet de boire frais.

Trop chaud, vraiment trop chaud ; nos organismes souffrent et le mental est également mis à rude épreuve. Tout le monde devient irritable, … selon Amélie et les enfants surtout moi.

Port Bandar Abbas 6

Impossible de dormir dans ces conditions avec notre unique ventilateur. Nous décidons d’abandonner Poupoule pour nous rabattre dans un hôtel … CLIMATISÉ !!! Nous en trouvons un rapidement, cool.

A l’hôtel, le réceptionniste m’explique que Bandar Abbas est un enfer : l’une des villes les plus chaude et humide au monde. Le mois dernier, le thermomètre est monté à plus de 60 degrés avec 90 % d’humidité !!!

En ce moment, nous dépassons les 41° à l’ombre et c’est déjà insupportable, je ne sais pas comment ils font.

J’imagine alors un remake inversé de « Bienvenue chez les Ch’tis » version Iranienne, avec un Michel Galabru qui explique « … en hiver ça va, par ce que tu as 30°, 35°, mais l’été, … ça monte, ça monte, ça monte, … 50° – 55°, et tu te dis, je reste couché et là ils te foutent du 60° … C’EST LE SUUUUD !!! »

Dans la chambre, règne une très forte odeur d’humidité, nous trouvons des traces de moisissures dans la salle de bain. Nous essayons de faire sécher nos vêtements … en vain … nous avons laissé une carte postale dans la chambre et nous la retrouvons le lendemain matin complètement courbée par l’humidité ! Quelle ville de fous !

Après une excellente nuit au frais nous nous dirigeons vers le bureau pour prendre nos billets pour le ferry. Nous arrivons dans un immeuble de bureau assez austère dans lequel nous nous dirigeons péniblement afin de trouver le bon bureau.

« Yes, yes, ok here, give passports please, Mr Zahari will come. » Ok, nous comprenons que nous sommes dans le bon bureau et que le Mr (Zakeri) qui nous accueille (en claquettes/chaussettes du plus bel effet), s’occupe du transfert des personnes. On évoque alors le paiement en Rials iraniens : 15 050 000 rials pour nous 5. Son collègue, Mr Zahari, s’occupe du transfert des véhicules, le paiement se fera en euros ou dollars, pourquoi faire simple ;-).

Pendant que Mr Zakeri s’occupe d’enregistrer nos passeports, Louison voudrait faire un dessin. Amélie écrit sur un petit bout de papier :

« Can i have a paper (white Sheet) and a pen please ? I would like to draw something for you. »

Iran - Persepolis - Chiraz - Bandar Abbas 70

Et elle dit à Louison « va lui donner ça et le monsieur te donnera une feuille et un stylo. »

Louison s’exécute et nous voyons notre ami Zakeri toujours en claquettes/chaussettes prendre le papier et le poser délicatement sur son bureau et puis … rien ne se passe au grand désarroi de Louison qui s’interroge.

Et c’est là que je vois notre ami Zakeri qui essaye de déchiffrer et de traduire sur son ordinateur via google le précieux message. Et au bout de 10 minutes, il se lève brusquement, va fouiller dans son étagère et sort un paquet d’au moins 200 feuilles de brouillon et les donne à Louison avec un énorme sourire.

La séance de dessin, en attendant son collègue, Mr Zahari, peut commencer. Pendant ce temps nous avons la visite d’un capitaine de navire, très sympa, dans un anglais parfait, il nous explique ses visites en France à Dunkerque et à Paris et nous donne l’adresse d’un très bon restaurant iranien à Paris.

Les dessins une fois terminés sont donnés à Mr Zakeri qui les accroche fièrement derrière son bureau.

Nous validons les papiers et Mr Zahari arrive enfin, nous prenons rendez-vous avec lui le surlendemain directement au port à 9 heures (pour un départ prévu à 21 heures ?!?) pour valider la sortie du territoire de Poupoule et lui acheter son ticket, … ça sent la bonne journée administrative …

Après une visite de l’île d’Hormoz, le lendemain, seul endroit ou nous avons pu nous baigner en Iran et dans une eau rouge !?! Nous nous dirigeons le surlendemain matin vers le port.
On nous indique le premier bureau, la première étape du parcours administratif qui nous attend. Pour un parcours, cela a été un vrai parcours du combattant.

Avec l’aide d’un agent non officiel, qui connaît toutes les subtilités administratives du port et qui m’en fait bénéficier moyennant finance bien évidement … je navigue de bureau en bureau pour récolter au fil des rencontres, une feuille, un tampon, une photocopie, une signature, une impression, un mot nous autorisant à passer à la prochaine étape. Si la France est championne des formalités administratives l’Iran est loin devant croyez-moi.

Je suis passé par 17 bureaux, parfois 3 fois le même !!! En 6 heures de temps nous voilà OK pour sortir Poupoule du territoire iranien.

Il est 13h, j’en ai fini de l’administratif. Je rejoins Amélie et les enfants qui attendent depuis 3 heures maintenant dans le terminal passager. Nous voilà réunis dans le « Passenger Salon » où nous croisons des Iraniens allant vendre des produits à Dubaï et des Dubaïotes ayant acheté des produits en Iran pour les revendre à Dubaï, vaste trafic.

21 heures : Après 8 heures d’attente dans le « passenger salon » les portes s’ouvrent pour le dernier contrôle avant d’embarquer sur le ferry. Les piétons (environ 395 personnes sur 400 possibles) s’engouffrent dans le bateau et nous 5, nous nous dirigeons vers Poupoule pour la conduire dans le ferry. Nous sommes le seul véhicule léger à faire la traversée.

Il nous faudra attendre encore plus de 2 heures avant de pouvoir rentrer Poupoule dans le ferry car on nous explique qu’il faut d’abord faire rentrer les remorques de 36 tonnes, les remorques frigorifiques, les containers et les pierres ?!? 2 remorques de pierre de plusieurs tonnes chacune pour la construction …

Iran - Persepolis - Chiraz - Bandar Abbas 95

Le bateau part vers minuit et demi … nous voilà en route pour Dubaï, il y aura 12 heures de traversée.

4 commentaires sur “Let’s go to Dubaï !

Ajouter un commentaire

  1. Salut Gaspard 🙂 Désolé ça fait trèèèèèèèès longtemps que je n’avais envoyé de message désolé vraiment mais a chaque fois j’oubliais bon moi j’ai eu ma rentrée, toi tu as eu la tienne ce n’était surement pas la meme mais bon j’ai quelques copains dans ma classe Enzo, Ilyes, Acyl… MAis bon on est pas énormément non plus. Bon sur le dernier article posté il était le 8 septembre aujourd’hui il est le 28 septembre donc… Je ne sais pas ou vous en etes aujourd’hui a mon avis vous etes déjà repartis de Dubai donc bonne suite au revoir et a bientôt :)!!!

    J'aime

    1. Salut Roméo, nous sommes maintenant au Cambodge après 2 semaines à Dubaï et 2 semaines en Inde. On va essayer de raconter ça vite!
      On va récupérer notre Poupoule bientôt, on a hâte.
      Pour l’école, Maman me donne beaucoup de travail, et ma classe est pas rigolote, je suis avec mes sœurs :(.

      Passe le bonjour à tout le monde de ma part, j’aurai vraiment aimé être dans ta classe, peut être pour la 5eme!!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :