Airavata, à dos d’éléphants au Ratanakiri

Pour continuer notre découverte des alentours de Banlun, encore une fois sur les bons plans de Frank, le gestionnaire de la guesthouse où nous avions garé Poupoule, nous avons pris rendez-vous avec les éléphants du Ratanakiri. 

Nous sommes arrivés sur site de bon matin, Frank nous y a rejoint pour faire le lien avec les guides. Il nous a bien expliqué que nous devions être doux avec les animaux, que nous ne devions pas faire de geste brusque, qu’il ne fallait pas courir, et surtout comme ce sont de belles bêtes, nous devions être très prudents.

Frank a payé des bananes et nous avons commencé l’activité par nourrir les deux éléphants avec lesquels nous partions en balade. Ils mangent tout les éléphants, même les peaux de banane! Ce qui est rigolo, c’est qu’ils arrivent avec leur grande trompe, nous avons l’impression qu’ils ne la maîtrisent pas beaucoup mais en fait, ils savent attraper tout doucement les bananes et les faire tomber ensuite dans leur énorme bouche.

elephant-et-chez-franck-1.jpg

Une fois que nous avions bien fait connaissance, nous sommes partis. Papa et Margot sur BakMai; Louison, Gaspard et Maman sur Kamsen.

BakMai (32 ans) a une histoire pas très cool, il était maltraité par son cornac et s’est un jour vengé de celui ci en le tuant. La fondation l’a acheté de justesse, car il avait été condamné à mort par la famille du cornac. Il a désormais des jours paisibles à la Fondation.
Kamsen (40 ans), quant à lui, était bien traité par sa famille, notamment par son cornac, mais celle-ci a succombé aux sirènes des trafiquants d’ivoire et a vendu les siennes. Par désespoir, le cornac s’est suicidé, et la Fondation a repris ensuite l’animal pour lui offrir à lui aussi une belle fin de vie. 

Le début de la balade a été un peu mouvementé. Nous sommes sur le chemin, bien assis, et d’un coup, on rentre dans la forêt. On marche – enfin pas nous – dans la forêt, et sans comprendre pourquoi ni comment, les éléphants se mettent à accélérer pour aller tremper leurs pattes dans des ruisseaux de boue hyper profonds, ils en avaient jusqu’aux genoux (et ils sont hauts leurs genoux)!

L’éléphant de Louison et Gaspard pétait toute la route, celui de Margot ne pouvait pas s’empêcher de manger, et pareil, qu’est ce que ça mange un éléphant. Ils mangent jusqu’à 300 kilogrammes de verdure par jour. Il faut au moins ça pour nourrir leurs 4 tonnes de muscle.

La balade a duré une trentaine de minutes, et nous avons pris ensuite la direction de la rivière où vous avons eu le plaisir de les baigner, de les frotter… Maman était hyper contente que ce soit dans une rivière finalement parce que la boue s’écoule avec le courant. Nous avions vu d’autres endroits où on pouvait faire les soins des éléphants, mais dans des lacs, et ça paraissait un peu trop cracra. Là, nous nous sommes baignés avec eux. C’est chouette de voir comment ils sont tous contents dans l’eau, ils ferment les yeux doucement quand on les brosse, nous avons vraiment l’impression qu’ils passent un bon moment avec nous, que le plaisir est réellement partagé.

Pour clôturer la matinée, nous sommes allés, du moins les garçons piquer une tête dans la cascade juste à coté.

Elephant et Chez Franck 10
Fred sous la cascade et Gaspard un peu plus peureux…

Encore une fois, un bon moment partagé en famille et des souvenirs pour longtemps, longtemps…

Elephant et Chez Franck 11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :